Guylaine de Fenoyl Le chaînon manquant est... sur Mot compte double

Publié le par M agali

Une petite envie d'écrire?

Je rappelle le concours de nouvelles noires et policières organisé par l'association Toulouse polars du sud, qui sera récompensé par le Prix Thierry Jonquet de la nouvelle 2010.
(date limite le 15 juin)

Je rappelle aussi l'appel de textes "Trois femmes puissantes" de ce blog, pour début mars.

En attendant, pourquoi ne pas découvrir ou relire, sur ce thème justement, le très beau texte de Guylaine de Fenoyl publié le 1° février sur le blog Mot compte double?



Le chaînon manquant

 

Ma fille, va dire à ta fille que la fille de sa fille pleure !

Je ne me souviens plus d’où je tiens cette phrase. Elle est restée dans mon souvenir : je ne sais pas pourquoi. Pourtant à mon âge, la mémoire a fait bien des classements, bien des rangements, parfois contre toute logique ou contre toute attente... Et tout à coup, elle vous extrait comme ça un bout de texte, une suite de mots, venant on ne sait d’où, gardés pour l’occasion.

Ma fille, va dire à ta fille que la fille de sa fille pleure !

Un vrai challenge. Au XIXe siècle, on aurait pu l’imaginer parce que les générations vivaient ensemble. Mais l’espérance de vie était si faible que ça ne pouvait être qu’exceptionnel. Maintenant, c’est plus plausible du point de vue de la longévité, mais quelle famille peut se glorifier de rassembler sous le même toit cinq générations ? Un challenge ou une utopie !

Ma fille, va dire à ta fille que la fille de sa fille pleure !

J’aime cette phrase : cette idée de la transmission d’un message de mère en fille, ça me semble représenter le pendant féminin à une société encore si masculine, quoi qu’on en dise. Seules les femmes peuvent communiquer ainsi... Cette phrase porte en elle une douceur, une compréhension, une connivence faite d’amour maternel et de reconnaissance filiale. Imagine-t-on un vieil homme dire : “Mon fils, va dire à ton fils que...”.  Ridicule et illusoire...


Commenter cet article

Léonie Colin 27/04/2010 09:11



J'ai mis un lien depuis l'Etre aimé vers ce texte, bonne journée !



M agali 27/04/2010 09:28



Bonne idée, merci!