Emmanuelle Urien: Court noir sans sucre chez Quadrature

Publié le par M agali

QUADRATURE présente ainsi Court, noir, sans sucre dans sa deuxième édition, revue et augmentée:

Emmanuelle Urien joue avec nos sens, avec la vie, la mort, la peur.
Elle fond humour et cruauté en une seule lame qui, l’air de rien, décortique nos âmes.
Personne ne peut lire ce recueil de nouvelles sans mourir - un peu.
Mourir avec Mélanie Bix, avec son infirmière ; avec cette autre infirmière, perdue dans les guerres rwandaises ; avec Tonio, ce chauffeur de taxi qui fait admirer le monde.
Mourir avec cet homme qui ne rentrera jamais de la guerre.
Mourir, encore, à regarder une boîte qui contient la promesse inutile d'un monde.
Personne ne peut lire Court, noir, sans sucre sans aimer - beaucoup.

http://www.bibliosurf.com/local/cache-vignettes/L152xH250/arton16384-21a9f.jpg

Emmanuelle Urien est née à Angers et vit à Toulouse. Elle a publié trois recueils de nouvelles, un roman, Tu devrais voir quelqu'un (Gallimard,2009), et écrit pour le théâtre et le cirque nouveau. Elle est aussi traductrice.

Avant Toute humanité mise à part (déjà chez Quadrature) et La collecte des monstres (Gallimard), Emmanuelle Urien avait publié son tout premier recueil chez L'Être minuscule. Considéré comme une référence par les amateurs de nouvelles, Court, noir, sans sucre était devenu introuvable. Voilà pourquoi les Éditions Quadrature l’ajoutent à leur catalogue, augmenté de deux nouvelles inédites.




-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Court, noir, sans sucre, Quadrature.
Format 230 x 113 mm - 115 pages - 15€ - ISBN 978-2-930538-08-2 -

 


Commande possible dans toutes les libraries (ELECTRE)

Commande directe possible, rapide et sans frais de port ni paiement anticipé chez l'éditeur
(par simple courriel) à  quadraturelib@gmail.com.

Publié dans Lector in fabula

Commenter cet article

Franck 17/02/2010 01:14


Je confirme pour la référence. Une vraie tuerie ce recueil !


Frédérique M 13/02/2010 00:10


A quand la traduction en vingt-six langues ?


Morena 12/02/2010 19:20


Emmanuelle Urien ? C'est qui ?





M agali 12/02/2010 19:40


Une 'tite jeune, tiens!