Rencontre Bled Montesquieu: la Turquie en finale

Publié le par M agali



(Turquie, juillet 2007)





Non, vous n'avez rien raté à Roland-Garros, rassurez-vous... C'est du dernier billet de Franck Garot que je vous parle. Déjà lu sur Mot Compte Double, réédité sur Vers Minuit.

Un régal!

Tant que vous y serez, de chez lui passez sur le blog des 807 vous mettre à jour. Pour lui envoyer une contribution, c'est là.  Si vous écrivez, ne manquez pas le CCCLV – Trecentesimum quinquagesimum quintum qui propose une belle leçon de publishingrealität.

J'ai récemment lancé un appel de textes sur le thème du "rire". A la lecture de ce que j'ai reçu, une petite voix me répète: je te l'avais bien dit! D'accord, le rire est le propre de l'homme mais tout le monde, visiblement, n'emploie pas le même bain-douche que Jean Calbrix (des gens bien informés murmurent qu'il se pomponne à l'Hilarix).

Ce thème s'est de facto transformé en "sourire" et même "sourire sombre", je n'irai pas contre Darwin, et je publierai bientôt les textes qu'on m'a confiés.
Les contributions restent ouvertes.

Benoît Dehort est de retour, il a pris l'air en Belgique, "La vida es sueño" a-t-il confié au Chasse-Clou en débarquant de l'avion. Si, si certains atterrissent encore.





Publié dans Carpe diem

Commenter cet article

Frédérique M 03/06/2009 14:56

Cet aphorisme s'inspire d'une anecdote authentique (à part les 807 chapîtres bien édidemment). Un jeune auteur de la célèbre maison Gallimard à qui on a dit de son second opus "On garde le titre, mais il faut changer tout ce qui est à l'intérieur" ! Rencontré à Balma voici quelques années, il venait de s'entendre répondre ça par téléphone dans le bus qui le conduisait au salon du livre et du vin. Ce qui prouve que personne n'est à l'abri si deux ou trois nicodèmes en doutaient encore.

M agali 04/06/2009 14:11


Et on se demande ensuite pourquoi au salon de Balma il se descend autant de vin que de livres....