Christian Moretto dans le miroir de l'âme

Publié le par M agali

 

(Inde, 2008, photo F.D)



A Véronique
 Miroir de l’âme



Je regarde le miroir, j’interroge mes yeux, je n’en crois pas mes oreilles. J’entends une voix :
- Oui c’est bien toi ! C’est ton reflet, ton côté féminin qui s’exprime et se reflète dans la glace. Rassure-toi, rassure-la, tu n’as pas changé de sexe. Ce soir tu te penches sur l’écriture d’une histoire, au fond de toi tu le sens, tu le sais, tout ce qui est créatif est plus sur le versant féminin.
Tes traits s’adoucissent, ton regard s’ouvre et s’éveille à l’imaginaire. Ta bouche dessine des baisers d’amour et d’amitié, tu dessines le contour de tes yeux avec l’encre des mots qui se posent sur le front de tes pensées. Ton nez respire le parfum des voyelles qui s’accouplent avec les consonnes pour raconter les couleurs de l’aurore. Ton âme vagabonde entre les lignes qui se courbent pour arrondir les angles du miroir de ce monde qui ne tourne plus rond.

Regarde toi, regarde moi, elle et lui, toi et moi, nous. Prends la main du destin et conduis-le sur ton chemin de vie. Vis intensément ce moment où ton corps se reflète dans le miroir du présent.
Ecoute, écoute et laisse-toi porter par l’émotion au féminin/masculin. Ecoute l’eau qui dort sous l’oreiller des sentiments entre les pages du temps. Ecoute le tic tac de l’horloge qui se noie dans une goutte de pluie. Ecoute la nuit qui se love dans le regard des amants. Entends la caresse de cette fleur qui naît entre leurs doigts, sous les draps de l’univers. Regarde l’oiseau qui vole entre les lignes du présent, ne dis rien, laisse toi porter par le vent. Le souffle d’une note de musique se glisse sous la paupière des matins ensoleillés, écoute la, c’est la voix de ton regard qui se reflète en moi.
Je suis le miroir de ton âme, tu es l’accord au féminin/masculin.

Deux cœurs se désaltèrent entre les lignes de l’amour pour écrire leur histoire. 


Christian Moretto

5 et 7 mars 2009


 


Commenter cet article

laurence M 10/03/2009 09:51

De la dentelle de mots, tout en finesse, délicatesse. C'est fragile et fort à la fois, un poème... bravo !

Christian Moretto 09/03/2009 22:51

Merci beaucoup Delphine, votre commentaire me touche et je remercie ici Magali Duru pour tout le travail qu'elle accomplit à travers son blog.

delphine 09/03/2009 12:30

c tout simplement magnifique merci pour ce moment