Transversales Radio Mon Païs 90.1 FM le 11 février

Publié le par magali duru

Transversale : Une émission sur Radio Mon Païs 90.1 FM, le deuxième, quatrième et cinquième mercredi du mois de 17h30 à 18h30 conçue et animée par Christian Moretto et Landi Cela. Ils s’intéressent à la littérature, à l’écologie, à la poésie, à la chanson d’expression…


Les invités du mercredi 11 février

 Didier Mounié écrivain jeunesse



Pascal Barbier des Verts de Plaisance du Touch

Pierre Besse spécialiste des AMAP et de l'éco-construction

le Biau Germe producteur de semences potagères en bio.

 Rediffusion de l’émission le jeudi entre 11h et 12h. 


Christian Moretto nous fait le cadeau de ce joli conte pour enfants (garanti sans gros mots et sans OGM) , paru dans La Dépêche du midi, page de Plaisance-du-Touch, pour Noël:


De mystérieux personnages

 

En cette matinée hivernale, le ciel se charge de gris et au fil des heures qui s'écoulent, la neige recouvre le sol plaisançois. Les rives du lac s'habillent d'un manteau blanc et les flocons qui virevoltent sont de plus en plus gros. Marie qui observe la scène avec son ami Raymond est intriguée « Regarde, on dirait un parachute blanc ». Raymond à son tour écarquille les yeux « On dirait même que de petits personnages descendent du ciel », « Chut ! Rapprochons-nous sans faire de bruit ». Nos deux jeunes adolescents tentent une approche en douceur, à pas de chat, ils avancent. Une légère brise souffle en sens inverse et dissimule ainsi leurs déplacements. « Là sur la berge, ils sont là ! » De mystérieux êtres, pas plus hauts que trois pommes bios, se congratulent, s'embrassent et finissent par former un cercle. Un tout blanc à la moustache en bataille prend la parole « Nous voici à nouveau réunis en terre plaisançoise, avec le réchauffement climatique nos rendez-vous se font rares. Cette année la neige est rendez-vous, les humains ont peut-être réalisé des efforts durables. Nous sommes les lutins de la sagesse, les âmes des forêts ». Une lutine à la frimousse enjouée ajoute « Je voudrais tant que les enfants du bout du monde d'ici et d'ailleurs se donnent la main pour semer des graines d'amour, sans en modifier les gênes, afin que les abeilles pollinisent les lèvres des nouveaux nés. Ainsi la beauté des sentiments se répandrait dans les champs et les récoltes seraient pleines de vitalité ». « Ah ! Si ton monde pouvait voir le jour, la terre et le ciel s'embrasseraient pour écrire une autre histoire de l'humanité, sans haine, sans armes… », « Mais je rêve, c'est cela, je rêve !» dit Marie en se réveillant en sursaut « Dommage ! »

Christian Moretto

 


Publié dans Evènements

Commenter cet article

Régine 08/02/2009 16:05

Oui, c'est dommage, vraiment dommage que ce ne soit encore qu'un rêve...

amatou 07/02/2009 14:00

Un grand merci pour votre conte, un rafraîchissement de l'être.