Dominique Sylvain a lu pour vous....

Publié le par magali duru

Auteur de polars (L'Absence de l'ogre, le Passage du désir...) vivant au Japon, Dominique  offre aux lecteurs de ce blog ces notes de lecture et la photo qui les illustre.... Un grand merci!




(rue à Kyôtô, photo D.S)



J'ai lu récemment quelques ouvrages qui ont l'aspect et l'odeur du roman noir mais n'en sont pas officiellement.

Le prix Goncourt, par exemple. Bien écrit, concis, sujet émouvant, bref globalement satisfaisant hormis la fin en pirouette un peu surfaite. "Syngué sabour" fonctionne donc comme un roman noir. L'héroïne vit une situation dramatique, son mari gravement blessé dans les combats en Afghanistan est une sorte de mort-vivant, et elle se révolte lentement contre une société oppressive et mortifère. Le bruit des bombes rythme ce huis clos oppressant. Atiq Rahimi nous rejoue "identification d'une femme" avec justesse et sensualité. Beau suspense. Calibré. Et cela finit très mal.

Petite pause avec « Le Jourde & Naulleau », « livre noir du roman contemporain » et deuxième opus du couple infernal sur la mauvaise littérature qu'on nous sert à la louche. « Entreprise de nuisance littéraire », l'affaire se présente sous la jaquette d'un pseudo Lagarde et Michard du XXIe siècle, et c’est d'une réjouissante vacherie. Les têtes de Turcs sont Marc Lévy, Christine Angot, Anna Gavalda, Madeleine Chapsal, Philippe Labro, Florian Zeller, Philippe Sollers, Dominique de Villepin, etc. En lisant les extraits, on s'imagine dans un premier temps qu'il s'agit de pastiches. Eh bien non, ces auteurs écrivent vraiment comme cela, et pour le plaisir des masses ébahies. C'est un éclairage violent sur le ramollissement cérébral ambiant et la mort annoncée de la littérature, c'est donc très noir. Paradoxe, oui je sais.

Ensuite, grande brise décoiffante : "My Revolutions" * de Hari Kunzru, un Britannique d'une quarantaine d'années. Le roman raconte l'histoire d'un quinquagénaire rattrapé par son passé de militant en Grande-Bretagne. A 20 ans, Chris passe de l'activisme politique d'extrême gauche à la lutte armée et doit s'exiler tandis que ses amis y laissent la peau. Un mélange de compassion et de lucidité, une très belle écriture, une composition sophistiquée et un suspense haletant. Pas de pathos ni de manichéisme. Une étude méticuleuse des mouvements de l'époque. Passion et désillusions. Des personnages justes et émouvants. Excellente découverte.

Je suis en train de finir "A Most Wanted Man" **de John Le Carré. Le vieux John a toujours la forme olympique et un style délicieusement précieux. Et une connaissance parfaite du monde du Renseignement. Un poil trop romantique peut-être, mais c'est tout de même largement au-dessus de la production hexagonale moyenne (si je me base sur les derniers romans français que j'ai lus et que je n'ai pas pu terminer).


Dominique Sylvain

(photo et texte)
voir son site

PS Petite info nipponne : les Japonais commencent l'année de manière intéressante avec l'édition de "Das Kapital" en manga. Ya !



NDLR :
* Un homme très recherché, John Le Carré,  Seuil, 2008

** Mes révolutions,  Hari Kunzru, Plon, 2008

*** Aztèques dansants, Donald Westlake, Payot, Rivages noirs

Donald Westlake vient de mourir.

Cf nécro sur Noir comme polar
 
"Donald E.Westlake explore et revisite les codes et les mythes du genre. Gros coups ou petites arnaques, caïds ou truands à la petite semaine, assassins occasionnels... autant de personnages prêts à servir des intrigues étonnantes et subversives. Château en esbroufe (démontage d'un château pierre par pierre), Le paquet (la banque ayant provisoirement établi ses quartiers dans un mobile home, on va l'embraquer au lieu de la braquer), Aztèques dansants (des escrocs en quêtes d'une statue en or massif), Faites-moi confiance (voyage au pays du scoop), Smoke (l'homme invisible comme vous ne le verrez jamais plus), Le contrat (Faust revisité. Deux écrivains. L'un en panne d'idée et l'autre en panne d'éditeur) ou Le couperet (ou comment retrouver du travail en éliminant les concurrents)".

Et sur Actu-du-noir 










Publié dans Lector in fabula

Commenter cet article

alain 07/01/2009 18:55

coucou Dominique

amatou 07/01/2009 17:26

Merci à vous Dominique, pour ces comptes-rendus de lecture. Je choisirai selon vos indications.Et que votre année 2009 soit fournie en lectures de qualité !