Portier de chat

Publié le par magali duru



 



Métier tout au bas de l’échelle, mais pour lequel cependant de multiples compétences sont requises.
De l’oreille, pour commencer. Savoir distinguer le miaulement plaintif de faim, le feulement de rut, la demande insistante de câlin, et l’obligation impérieuse de piétiner les plates-bandes. (Un chat est trop digne pour seulement s’autoriser à penser « soulager sa vessie ». Un chat n’a pas de vessie, comme la Reine Victoria qui « n’avait pas de jambes » et  fit retourner des bas de soie français à notre ambassadeur).
Vous éviterez ainsi de commettre la gaffe des débutants : déposer une assiette de boulettes, après une bataille sanglante avec l’ouvre-boîte, pour découvrir plus tard, dans un angle de la pièce, que d’autres boulettes, presque aussi puantes mais sur une autre tonalité, attendent l’intervention du GIGN( Groupe d’Intervention à Genoux de Nettoyage).
De plus, après avoir réussi cette épreuve de dictée musicale, il convient d’aborder les épreuves pratiques avec précautions. Trop de brusquerie en vous levant engendrerait une situation burlesque, mais fréquente : le chat pris de peur réfugié sous la table, le maître cassé en deux, lombaires irradiées de douleur,  suppliant son chachoudoux d’amour de bien vouloir sortir de là, à présent que de toute manière il a dû poser son journal et perdre sa page.
Le chat enfin amené sur le seuil, on ne peut relâcher ni la porte (ni son attention) trop rapidement  N’oubliez pas que la température extérieure est forcément différente, et que cette variation, même subtile, ne peut rester ignorée de Noisette ou de Berlingot. En plein hiver, pensez ! Il lui faut d’abord explorer de la moustache, voire de la patte, la quantité, la nature et la température du filet d’air qui passe. Une fois d’abord timidement, puis avec plus de franchise. Ensuite seulement, après s’être retourné vers vous avec un petit ronron ou un cri d’exaspération sec, Diabolo ou Caramel se frottera à vos jambes, effectuera un tour sur lui-même, (auquel je ne vous conseille pas de vous fier, non, il ne désire pas forcément rester, il peut ne s’agir que d’une arabesque gracieuse, avant de prendre la direction de la sortie).
Votre patience sera là encore mise à l’épreuve. Le privilège du chat est de revenir sur toute décision, même mûrement réfléchie, sans nulle justification de son bon plaisir ! Ne rabattez pas trop vite le battant de la porte, n’envoyez pas le coulissant à toute brindezingue sur sa glissière, surtout si vous avez la chance de posséder un chat muni de queue (les maître de siamois seront plus détendus). Imaginez la montée d’adrénaline, le sentiment de culpabilité intense, qui suivrait cette barbare guillotinade ! Et reprendre votre lecture vous serait impossible longtemps, à la vue, derrière la vitre, de votre chachouchéri léchant longuement l’appendice lésé en vous jetant des regards furieux.
Peut-être, à peine retrouvé le fil de cet article passionnant mais ardu sur la croissance du CO2 ou l’urgente nécessité pour la remontée des SICAV et la paix dans le monde d'un bombardement sur  Gaza, percevrez-vous un grattement dans votre dos.
Il veut rentrer.

Tout agacement né de l’incompréhension est à proscrire : il n’y a que deux explications.

Ou bien, vous n’avez pas réglé avec votre chat tous vos conflits oedipiens, et un autre long séjour sur le divan s’impose. Essayez une thérapie de couple, cette fois-ci. Aucune crainte à avoir  d’un traumatisme supplémentaire: votre chat a déjà l’habitude de votre canapé, son domaine de prédilection. Cet expert de la méditation, cet égocentrique absolu, cet assoiffé d’affection appréciera sûrement toute la démarche. L’atmosphère feutrée, le silence prégnant d’une présence attentive derrière lui ne l’angoisseront pas (contrairement à vous, mais il faut savoir se sacrifier). On devrait pouvoir trouver dans toute grande ville un thérapeute qui ne soit pas allergique au poil de l’animal. Doubler le prix de la consultation suffira sans doute.

Ou bien votre chat, encore jeune, pisse vite et bien.
Alors, où est le problème ?




Magali Duru




Appel de textes "Le Passage":
m'envoyer vos textes courts, photos, nouvelles de moins de 10 000 caractères à
magali.duru(arobase) gmail.com.



Commenter cet article

Mrs K 15/01/2009 13:21

Tu devrais quand même penser que ton jeune chat va devenit vieux et moi ce que j'en disais c'était pour que tu t'habitues... tu vouas ? Non ? Bon... j'aurai essayé

Mrs K 14/01/2009 20:47

Ce n'est pas possible, tu connais mes deux chats ....Plus sérieusement le jeune chat peut être un problème je te le concède mais s tu veux essayer le chat de 20 ans sénile qui vise à côté de sa litière, j'ai en magasin. Je te jure aucune problème, je te le laisse huit jours en pension.... arrrgh !

M agali 14/01/2009 20:52


Ma grand-mère avait une très jolie expression pour ce genre de proposition. Elle disait: "Non, merci! Plus de (chat, enfant, soldes un samedi, vacances sous la tente, peu importe...) 
pour moi et tu verras, toi aussi, ça te passera avant que ça me reprenne..."


joel hamm 06/01/2009 10:13

Mes chats viennent de lire ce texte avec un miaulement de satisfaction profonde tant ils sont heureux d'avoir si bien été compris.Surtout celui qui s'accroche de ses deux pattes avant pour tirer sur la poignée de la porte.

amatou 05/01/2009 23:26

Aux amoureux transis et incompris de leur griffu (e), je suggère en ultime recours la consultation du bottin de la Fédération des thérapeutes à chats pratiquant la felixthérapie. En vente chez les les libraires dignes d'un ronronnant.   Chattement vôtre