Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud

Publié le par magali duru

Terrible, ce titre culpabilisateur!
J'entends d'ici les ricanements de ceux à qui on ne la fait pas qui crieront à l'extrémisme, cracheront dans le porridge, et ressortiront hors de propos la bonne vieille acusation d'éclairage à la bougie.
Mais passons outre. La cause est bonne, le problème sérieux, urgent, vital.

Soutenons le film de Jean-Paul Jaud qui est sorti hier. Ce qu'il dit des dangers d'une alimentation polluée par les pesticides et cancérigène, nous devons l'entendre.
Une manière de lui permettre d'être mieux distribué, de passer dans plus de salles est de cliquer sur le lien et d'aller voir la bande-annonce.
Une autre, encore meilleur, (mais qu'une mauvaise distribution vous rendrait plus compliquée, d'où l'importance de la soutenir) est d'aller voir le film, évidemment.





Voir une critique de la critique (je sais, il faut suivre...) de ce film sur Ecosophia par Sylvain.


Publié dans Carpe diem

Commenter cet article

ecosophia 09/11/2008 18:30

Je n'ai vu que la bande annonce, difficile de juger. J'ai déjà lu quelques critiques de la bande-annonce. Gardez à l'esprit que l'augmentation des cas de cancers peut être expliquée par : l'augmentation de la population, un meilleur dépistage ou le veillissement de la population. La pollution n'explique donc pas tous les cancers! Mais, nombreux sont les lobbies (et scientifiques) qui sous-estiment ce lien. Ils évoquent souvent des doses trop faibles sur les consommateurs. Or, les pesticides sont des perturbateurs endocriniens en mesure de persister dans nos organismes (pop) et pire, de se transmettre par le cordon ombilical et le lait maternel aux jeunes enfants. le WWF anglais a retrouvé plus de 20 substances chimiques dans le sang du cordon ombilical! Or, une même dose n'aurait pas le même effet sur un adulte ou un foetus. "la dose ne fait donc pas le poison!"J'espère sincèrement que le film met ce phénomène en exergue.Le film est, il me semble, nécessaire pour provoquer le débat public. Il ne s'agit pas de sauver l'humanité (elle est de toute évidence condamnée à long terme), lever le sceptre de l'apocalypse n'a pas de sens mon cher Saidi. Mais je pense comme vous que c'est la première fois dans l'histoire de l'humanité qu'une génération transmet un patrimoine déficitaire à ses enfants. Raison suffisante pour se mobilier comme le souligne Joel. Ces problèmes n'ont pas pour cause le modernisme mais l'avidité et le profit.

joel hamm 06/11/2008 18:54

Eh si ! Besoin de films comme celui-ci car il ne suffit pas de vivre pour faire ce "terrible constat". La prise de conscience est loin d'être généralisée dans l'opinion et...une fois que le constat est fait, il reste à agir! Le film lance des pistes, semble t-il. Certains cherchent des solutions, nous serions heureux d'être rejoints par beaucoup. C'est par des mouvements d'oppositions regroupant une majorité de "conscients" que l'on pourra commencer à renverser la vapeur ou au moins à avoir de l'influence sur ce qui n'est pas une fatalité.

Saidi 06/11/2008 18:29

Pas besoin de voir de film pour faire ce terrible constat de l'état inquiétant , dramatique de notre terre où même la survie de l'homme est menacée par ses interventions criminelles au non de la civilisation et de la technologie  sources d'agressions , de pollutions et de catastrophes écologiques qui risquent de léguer à nos générations futures une planète terre morte .Notre vie de tous les jours suffit à faire ce constat pour lequel nos enfants ont bien le droit de demander des comptes et de nous juger sur la vie que nous leur offrirons dans avenir incertain et inquiétant.                                                                                     Saidi