Vivons livres au salon les 15 et 16 novembre à Toulouse

Publié le par magali duru





Le Salon du livre du Midi-Pyrénées qui aura lieu les 15 et 16 novembre 2008 prend un nouveau nom : Vivons Livres .

Il déménage, par la même occasion, au Centre de Congrès Pierre Baudis à Toulouse.
L'entrée est libre et le Salon sera ouvert de 10h à 19h le samedi15 et de 10h à 18h le dimanche 16.


On y trouvera des tables rondes, des lectures, des débats, des éditeurs de la région, des libraires et plein, plein plein d'auteurs..Deux débats porteront sur l'avenir du livre et les politiques culturelles,  le comédien Jacques Bonnafé aura «marge blanche » pour deux lectures. Prévus aussi plusieurs  spectacles et un café littéraire non-stop où les éditeurs de la région présenteront leur actualité éditoriale en compagnie de leurs auteurs.
A noter le décollage des Filles du noir salle Ariane 2, dimanche, de 14h à 15h30,  avec un débat sur le noir et le polar au féminin intitulé (si, si)

« Paysages intérieurs, écritures noires »

En voici l'annonce officielle (roulements de tambour;, trompettes de la renomée):


"Emmanuelle Urien, Patricia Parry,
Solenn Colléter, Fabienne Ferrère
et Magali Duru, membres du groupe
régional « Les Filles du noir », se livreront
à des lectures croisées et parleront des mille
et une façons de broyer du noir dans les livres.

Modérateur : Jean-Marc Laherrère, membre de
l’association 813 et auteur du blog
actu-du-noir"





(Filles du noir en plein broyage)






Publié dans Evènements

Commenter cet article

Morena 12/11/2008 00:46

Bien, bien, je pense que je serai là le dimanche. Z'acceptez les photographies ?

Posuto 02/11/2008 08:49

C'est là que je regrette qu'il n'y ai pas un gros glissement de terrain de ma région vers Toulouse (en plus, je pourrai enlever mes bottes fourrées ?...).Elles sont bien ces filles en noir ! Bravo !Kiki :-)

magali duru 02/11/2008 13:47


Evidemment que tu vas enlever tes bottes fourrées pour entrer, avec ce qu'il pleut ici en ce moment, elles seront toutes boueuses...
C'est vrai qu'il va falloir demander l'abolition des distances, voilà une nuit du 4 août qui n'est pas encore faite.


amatou 01/11/2008 11:36

Les Toulousaines et Toulousains ont bien de la chance !