Patricia Parry: Cinq leçons sur le crime... de main de maître

Publié le par magali duru



(photo Seuil, cliquer pour agrandir)




Plus que 3 jours avant la sortie en librairie!
Que se réjouissent les lecteurs qui ont reposé en soupirant le précédent polar de Patricia Parry  (dur dur de quitter Antoine Le Tellier, le séduisant jeune psychiatre-enquêteur des Petits arrangements avec l'infâme): pile un an après la sortie de son second polar, Patricia nous offre le troisième.
La formule gagnante est rodée: un crime survient à Toulouse (ici, en plein congrès de pontes éminents de la psychiatrie) et rapidement, deux histoires, deux époques, deux intrigues sentimentales, deux enquêtes vont s'entrelacer, l'une éclairant l'autre. 
Petits arrangements, qui établissait un parallèle entre les intolérances actuelles et les persécutions dénoncées par Voltaire, proposait en contrepoint de l'enquête contemporaine un roman épistolaire à l'élégance 18° aussi touchante que celle de la Nouvelle Héloïse.
Cinq leçons sur le crime et l'hystérie nous emmène un siècle plus tard (comme le faisait,sur une tonalité lyrique le superbe Blanche et Marie de Per Olov Enquist) dans les dédales de l'Hôpital de la Salpêtrière au temps où Charcot y matait les hystériques pour les montrer en spectacle. C'est moins d'établir le triomphe de la Raison contre l'obscurantisme et la superstition qu'il s'agit ici que de reconnaître la force de l'inconscient.
A commencer par celui d'un certain Sigmund, qui en déposera le brevet d'inventeur trente ans plus tard mais qui n'est pour l'heure qu'un jeune homme bouillant de passions tant bien que mal réfrénées...ainsi le veut une époque paradoxale qui tolérait plus facilement l'abus d'une cocaïne mal connue que les prétentions des femmes à devenir médecins.

On retrouve avec plaisir les enquêteurs improvisés, psychiatres de profession, (mais pas tout à fait de même obédience). Anne -énergique, futée, ironique et surtout so trendy- et son ex-bel Antoine. Deux ex très contemporains, sans trop de rancunes, réunis par l'énigme à résoudre et une estime réciproque qui induit parfois chez l'un la tentation de ne pas en rester là....
La sublime nonchalance de Le Tellier -il ne s'est même pas aperçu que rouler en Porsche est devenu un crime écologique, c'est dire! - est toujours aussi attendrissante, même si le héros agace parfois, empêtré qu'il est dans son rôle de disciple soumis au Professeur qui fut son maître- pas facile de se dégager de l'emprise du Père.
Avec tout cela, une magnifique histoire d'amour, une jolie succession de crimes intrigants, un suspens qui ne mollit pas, et un final qui convoque un des mythes récurrents les plus étranges de la fin du 19°.
Parmi les meilleurs moments de lecture ceux qui me restent en tête sont pourtant ces scènes de pure et désopilante satire où Patricia Parry taille un costume aux deux Frères ennemis de la psychiatrie/psychanalyse contemporaine en lutte pour le pouvoir. Behavioriste versus Lacanien, un régal...
Depuis les Atrides, doit se dire un certain médecin neurologue viennois du fond de sa tombe, on ne peut pas dire que les choses aient changé.

Magali Duru
 
  ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cinq leçons sur le crime et l'hystérie, Patricia Parry, Seuil, 9 octobre 2008



Lire un extrait.

Rencontre et signature le 22 octobre 2008 Librairie Privat Toulouse



Publié dans Lector in fabula

Commenter cet article

yueyin 14/10/2008 21:08

ooohhh tu me mets l'eau à la bouche là :-))

magali duru 15/10/2008 15:15


Et il y a de quoi, tu vas voir...


Coudert 07/10/2008 09:07

Vite vite que je lise cette histoire : J'avais été choisie (il y a 15 ans) pour jouer le rôle de la "reine des hystériques" dans l'opéra rock que devait écrire un jeune musicien américain de l'Ircam (Ben Thygpen). Il est vrai que j'aurais été assez bien dans ce rôle... Hélas (ou heureusement) l'oeuvre n'a jamais vu le jour.MO

amatou 06/10/2008 19:24

Un programme de lecture réellement passionnant. Merci de nous en faire part.

Patrick 06/10/2008 00:18

Intéressante cette nouvelle introduction aux cinq leçons... Dans trois jours, dites-vous ?...