Pause musique en Lauragais (appel à textes et p'tit concours)

Publié le par magali duru





Allez, hop, je suis d'humeur ludique et généreuse ce matin..
Je  vous mets dans le même paquet un appel à texte: le texte doit être inspiré librement de la photo, pas trop long, si je baîlle, je coupe, à m'envoyer au contact que vous trouverez au bas de ce blog avant le 15 octobre 2008.

Et un petit jeu-concours ouvert à tous, doté d'un prix, si, si, j'ai des livres à faire connaître et à distribuer, par exemple un Naudy, Equipe de nuit, série noire, Gallimard, 1998. Ou un autre si le gagnant collectionne les Naudy depuis la maternelle...

Q
ui saura indiquer où a été prise la photo de cette statue en terre cuite typiquement lauragaise?


Je vous quitte, je retourne éradiquer les guêpes de mon jardin.
Fichues bestioles qui n'ont absolument pas droit de séjour mais ne se laissent pas raccompagner à la frontière
comme ça (surtout que la voisine aussi enfume les siennes, ce qui les rabat chez moi...)

PS du 3 octobre:

Monique vient de rendre sa copie...
.

A vos plumes!

Commenter cet article

Dominique Hasselmann 11/10/2008 15:31

Le plaisir de lyreLe plaisir de lyreJ'aime la lyre et j'aime lire. La musique de l'une accompagne ma passion de l'autre. Ce que j'apprécie, c'est de me laisser aller, mes seins sont dénudés, dressés, ils appellent la morsure, comme mes yeux griffé par des phrases imprimées.Je semble immobile mais tout vibre en moi : je pince les cordes de mont instrument comme on voudrait sans doute me toucher les tétons.Je les offre aux passants : venez me montrer que je ne suis pas une statue, que je ne reste pas de marbre devant un geste audacieux qui pourrait me faire élever une plainte musicale.Enchâssée dans ma voûte de briques, je ne crains pas la crise, j'ai fait des économies. Le décor est en harmonie avec ma personne : l’ocre n’est pas un ogre pour moi, et je suis divinement hâlée avec le soleil.J’ai les épaules protégées des gestes trop familiers (seule ma poitrine est offerte), une écharpe me met dans le vent et les plis de ma longue robe peuvent décourager le chercheur impénitent.Avez-vous observé mon regard ? Il est tout d’innocence et de perversité (l’une s’alliant souvent à l’autre), mon sourire et ma bouche pulpeuse sont confiants dans ce qui peut arriver.La musique que je distille coule comme d’une fontaine enchanteresse : j’attends le passant, mais je ne suis pas celle que vous croyez. Je veux simplement donner le plaisir de lyre et de pincer là où ça vous chante.

kakach 04/10/2008 21:54

oh la la, faut pas prendre la mouche comme ça....tout ça , c'est pas de ma faute, c'est parce qu'on m'a obligé à regarder TOUS les épisodes de Maya l'abeille quand j'étais oune poquito bambino...forcément ça laisse des traces....mais si vous tenez absolument à assouvir vos phantasmes de serial killer, alors acharnez vous sur les moustiques....c'est autorisé, et même recommandé, les moustiques...!!!

magali duru 05/10/2008 10:33


Ah oui, les moustiques, on peut les Kakachnilkover avec votre auorisation? Qui a des fantasmes de serial killer, finalement? Et si je peux me permettre, Maya est une abeille, pas une guêpe.


Mrs K 04/10/2008 18:28

Bien, on va faire simple : Villefranche de Lauragais ? (j'y suis allée une fois, il y a longtemps, j'ai des souvenirs de fontaines et de murs clochers).Bon week end

magali duru 04/10/2008 18:39


Belle précison de tes souvenirs, et tu t'es davantage rapprochée que Morena, tu n'es plus, dit Mappy, qu'à 17,5 km du lieu en question...


kakach 04/10/2008 10:21

les guêpes sont un signe de bonne santé du jardin...elles ne sont absolument pas nuisibles, dans la mesure ou on les laisse tranquille...elles ont de plus en plus de mal à survivre dans ce monde qui leur est de plus en plus hostile ; alors par pitié ...laissez vivre les insectes...!!!

magali duru 04/10/2008 11:09


Cher Kakache (dont l'adresse mail, fort courageusement? ... ne révèle pas le nom...):
Ce jardin en effet pète la forme.
Sa propriétaire aussi, quand elle ne risque pas le choc anaphylactique que pourrait bien provoquer la prochaine piqûre de l'une de vos charmantes amies (que nous avons "laissé tranquilles"
justement, un peu à l'étourdie et qui en ont profité pour proliférer et vouloir coloniser et régenter tout l'espace).
C'est bien d'avoir des principes écolos, mais en tout, il y a mesure et hiérarchisation des valeurs et des urgences.


Coudert 03/10/2008 09:49

Elle est assez jolie, la dame... mais diable comment sont ces jambes...(voir le texte ci-joint)MO

magali duru 03/10/2008 10:08


Je rêve, Monique, de voir le texte.. pas joint... Tu me l'envoies en privé?