Préparer son Bac en 2015: écriture d'invention, le storyboard de BD.

Publié le par magali duru

Sujet d'étude: l'apologue.

Ecriture d'invention: un projet de BD illustrant un proverbe.


   QUI NE TENTE RIEN N'A(ca)RIEN


1° vignette : Lili, au lit, éternuant. Le ChérideLili à ses côtés dort profondément.

TEXTE : « zzzZZZZZZZ ». Eternuement : « aaaAAAtchoum »



2° vignette : Lili, au lit, à demi-redressée sur un coude, éternuant plus fort. Le ChérideLili ronfle mais change de côté.

TEXTE : Ronflement : « zzzzzzzzz ». Borborygme de dormeur dérangé : « BRRRmmmgl ». Eternuements crescendo : « TCHAAAAA, TCHAAAA ! »


3° vignette : Lili, assise dans le lit, allume la lampe de chevet. Son ChérideLili se retourne en ronflant, et grommelant.

TEXTE : Ronflement assourdi : « zzzz... ». Borborygme crescendo : « bbrrrrMMMGGL  « . Retournement du dormeur : « VLAFF ! ». Eternuement : « AAATCHAAAA ! ».Allumage de la lampe de chevet : « Chclic ! ».


4° vignette : Lili, le nez dans son mouchoir à carreaux largement étalé, éternuant. Le ChérideLili, se redressant, furieux.

TEXTE : Le ChérideLili : « Mais qu'est-ce qui se passe encore, bon sang ? ». Lili, entre deux « TCHAAA ! », « TCHAAA ! » bégaie : « Les acaca, les acaca, les aca...riens... »


5° vignette : Le ChérideLili se lève, excédé. Plan américain sur son pyjama à rayures. On voit sur sa table de chevet l'heure affichée au réveil numérique : « 6h20 ».

TEXTE : Le ChérideLili : « Quoi, rien ? Je vais craquer, moi, toutes les nuits c'est Zola... ».


6° vignette : Tête stupéfaite de Lili. Son ChérideLili enfile un caleçon (les détails intéressants sont hors champ, vu la loi 49-956 du 16 juillet 1949  sur les publications destinées à la jeunesse ).

TEXTE : Lili : « ZolaaaaAAATCHAA ? ». Le ChérideLili : « Oui ! La Bête humaine ! (NDLR: Nous vous conseillons au moins UNE référence littéraire, n'oubliez pas que vous passez votre Bac Français)  Tu crois que c'est facile de dormir avec une locomotive ? Atchou, atchou, tchou,tchou... »


7° vignette : 10h. Lili  (vieux sweat déflanqué, pantalon de jogging pochant aux genoux, un mouchoir sortant à tomber de la poche) ouvre la porte d'entrée d'un grand coup de pied parce qu'elle a les bras chargés d'une pile de livres. Sur celui qui s'est échappé et valdingue dans les airs, on peut lire : « LES ACARIENS,  LA LUTTE FINALE »


8° vignette : Lili, sur le canapé, plongée dans la lecture de « ACARIANS : HOW TO CARE ? ». A ses pieds, une corbeille à papiers pleine de kleenex usagés déborde.

TEXTE : Eternuements : « TCHAAA ! » s'échappant de Lili et entourant sa tête en halo.

Lili lit : « Seul un traitement acaricide nécessitant le diagnostic précis de spécialistes et des interventions soigneusement calculées... »


9°  vignette : Lili téléphone.

TEXTE : « Allô ? Je suis bien à la S.P.A ?  la Société  Paramilitaire contre les Acariens ? Oui, très, très - TCHAAA, TCHAAA - urgent ; venez immédiatement... »


10° vignette : Lili, à la fenêtre, regarde se poser un hélicoptère sur le toit en terrasse d'un immeuble un  peu plus bas.

TEXTE : L'hélicoptère : « VRIIICLAPCLAPCLAP, VRIIICLAPCLAP... »


11°  vignette : Des  hommes en blouse blanche, masqués façon GIGN, pulvérisent tapis et canapé avec de longues lances.

TEXTE : Les lances : «  PCHIIIT », « SCHLUOOUOUOUFFF ».

Lili : «  TCHAAA ! ATCHAA !  AAATCHAA ! »


12° vignette : Lili, seule dans le séjour, pliée en deux par la force des éternuements, lisant la facture.

TEXTE : Lili : «  TCHAAA ! TCHAAA ! 15 532 euros ? »



13° vignette : Lili, plongée dans un autre livre sur les acariens, intitulé « UNE APPROCHE INUÏT DU PROBLEME ».

TEXTE : Lili lit : « Particulièrement à leur aise si les températures se maintiennent entre 20 et 25 degrés, les acariens, en revanche, sont incapables de se reproduire si ces conditions optimales de chaleur et d'humidité... » . Lili réfléchit (bulle nuageuse) : «ATCHAA ! , mais c'est bien sûr !  »



14°  vignette : 19 H30.. Le ChérideLili de Lili  ouvre la porte d'entrée.

TEXTE : « Bonsoir, ma Lililounette, ça va ? »



15° vignette : Dans le séjour. Lili, fraîche et dispose, maquillée, robe décolletée, très sexy, lui sourit. Le ChérideLili, ravi, lui ouvre les bras.

TEXTE : Le ChérideLili : « Oh ! mais ça va bien mieux ! »


16° vignette : Le ChérideLili, se dirigeant par le couloir vers la cuisine à grandes enjambées, agitant une bouteille de champagne. Lili, une main sur la bouche, l'air un peu confus, le retient d'un geste vain de la main.

TEXTE : Le ChérideLili : « Dis donc, ça se fête, je mets ça au frais... » Lili, faiblement : « Attends, je vais t'expliquer... ».


17° vignette : Le ChérideLili, plié en deux d'étonnement devant le frigo qu'il tient grand ouvert par la poignée (mais dont on ne voit pas clairement le contenu). Du froid en sort.

TEXTE : Le ChérideLili : « Mais qu'est-ce que... ? »


18° vignette : Le frigo, grand ouvert, toutes clayettes ôtées et posées verticalement contre le mur, à droite. Il est complètement rempli d'un matelas à rayures, replié sur lui même et bourré dans la cavité. De petits friselis indiquant la présence de vapeurs froides s'en échappent. Ils s'entremêlent aux points d'interrogation sur la tête ahurie du ChérideLili.


19°  vignette : 22 h. Au lit. Lili dort comme une bienheureuse, le nez en l'air, les deux bras largement étalés.

Le ChérideLili est emmitouflé dans la couette, une écharpe autour du cou, un bonnet de ski sur la tête, la goutte au nez et frissonnant.  De petits nuages de vapeur glacés s'élèvent du matelas, identiques à ceux qui sortaient du frigo vignettes 15 et16.

TEXTE : Eternuements du ChérideLili: « AAAATCHOUM ! » répétés, entrecoupés de « GLAGLAGLA ! » sinueux.

 

Publié dans Préparer son bac

Commenter cet article

mutuelle chomeur 19/11/2009 09:29


merci pour cette article


Mrs K 16/06/2008 22:18

Je me demande si le terme "borborygme" n'est pas un peu compliqué pour un élève de 1ère L :on pourrait ajouter une note. Ceci étant, si le niveau des apprenants le permet "y'a qu'a rien changer"...Et ces révisions, ça marche ? Bon courage !

Marie-Catherine 16/06/2008 18:05

Génial ! Bravo, bravo, bravo !*mdr*

Dominique Hasselmann 15/06/2008 22:58

Atchoum, le Président de l'époque, aura fait entretemps passé une loi interdisant d'éternuer chez soi, sous peine d'être interné.

Joël Hamm 15/06/2008 19:54

Qui fera les dessins? On aimerait voir ça. Tiens je prtends une pillule bleue.