Catherine Fradier, Camino 999. Il est long, le chemin...

Publié le par magali duru


Camino 999


Ce roman a toutes les qualités d'un polar bien construit. Une enquêtrice courageuse, sympathique, une écriture claire, moderne, efficace, poétique à l'occasion, une description originale mais qui sonne juste de la police, la vraie, aujourd'hui en France, héroïque, mesquine ou dépassée (suivant le cas ou tout ensemble) aux prises avec pythons domestiques,hackeurs informatiques ou bourreaux d'enfant.
L'intrigue est cohérente, on n'y plaint pas le rebondissement ou la scène choc, sans cette complaisance dans l'horreur d'un Grangé ou d'un Chattam. Les méchants sont bien choisis, terrifiants à l'occasion, d'autant que derrière eux se profile une toute-puissante organisation, celle de l'Opus Dei, qui a déjà ruiné une fois (pas le droit de dire comment...)  la vie de l'héroïne.
Donc de la bonne ouvrage, d'autant que le tempo est juste, les amants romantiques, l'action, l'humour et la tendresse bien dosés.
Bref, normalement, tout ce que je devrais avoir à ajouter est qu'on peut aller l'acheter de ce pas avec l'assurance de se donner beaucoup de plaisir à le lire.

Seulement voilà.
De l'Opus Dei, on ne dit pas ce qu'on veut. Pas question de la passer à la moulinette de la fiction. Peu importe si des générations de romans d'espionnage ont mis en cause le FBI, la CIA, les gouvernements de tous les pays, vu partout des sociétés secrètes et des complots, sans qu'un seul sourcil se soit levé.
Peu importe qu'une horde de Da Vinci codeurs en série, Dan Brown en tête, aient trouvé leur inspiration dans les aberrations présentes ou passées, vraies ou inventées de l'Eglise, ou aient déjà envoyé impunément leurs cascadeurs au Vatican..


A l'Opus Dei, pas touche!
Et la puissante organisation d'intenter un procès à l'éditeur de Camino 999, Après la lune, puis ce procès perdu, d'aller en appel.


Un excellent portrait de Catherine Fradier dans Le Monde du 30/05/08.

________________________________________________________________________________________________
 
Catherine Fradier, Camino 999, Après la lune, 2007

La présentation de Bibliosurf.




Publié dans Lector in fabula

Commenter cet article

Laurent 26/09/2008 17:35

Personnellement je n'ai pas aimé. Il y a beaucoup de morts, c'est très classique dans le déroulement des évènements. Cela va à 100 à l'heure.
Le livre a gagné le prix Polar SNCF 2007.
Laurent.
 

magali duru 26/09/2008 18:17


Merci Laurent de votre passage et de la précison du Prix.
J'ai aimé certains décalages, que le début ne soit là que pour le pur plaisir d'histoires noires sans trop de rapport avec l'intrigue, par exemple. J'ai aimé l'écriture, aussi.
Mais le déroulement, à partir du milieu du livre, est plus classique en effet, vous avez raison...


Joël Hamm 11/06/2008 15:45

Et j'ajoute que le premier Roman de Catherine Fradier: " La colère des enfants déchus" est très bien ausssi (toujours aux éditions "Après la lune" - une maison d'édition courageuse créée par un éditeur hors normes : Jean- Jacques Reboux)

magali duru 12/06/2008 16:18


Pas encore lu celui-là mais je ne saurais tarder. Il a eu le Grand Prix de la Littérature Policière 2006.