Appel de textes Vidéo mystérieuse: Régine Garcia prend la traverse.

Publié le par magali duru

Régine Garcia écrit depuis 2002 des nouvelles de préférence noires ou fantastiques, souvent primées en concours. Avec Tout de travers, elle inaugure la série des textes qui m'ont été envoyés en réponse à l'appel sur le thème de la « vidéo mystérieuse ».


Tout de travers

 

J'attends patiemment. Je suis là dans cette voiture à filmer la vie qui se barre avec un téléphone portable. Pas fichue d'utiliser une vraie caméra ! C'est tout moi, ça. J'ai toujours tout fait de travers depuis que j'suis née. Ça c'est ma mère qui me l'a dit. « Tu fais jamais rien comme il faut.» Toute ma vie, elle me l'a répété. Ça doit être vrai que'que part puisque c'est maman qui le disait...

C'est bizarre comme les petites choses anodines prennent de l'importance tout à coup. J'observe les gens, en vélo, rentrer chez eux et je me dis qu'ils ont de la chance. S'ils sont dans les embouteillages à râler contre le temps qui file, ben, c'est bon signe. Moi, j'suis dans ma voiture à les regarder bouger et agir. Je vais rester là, sans rien faire ni dire un seul mot...

Ça c'est le plus dur, toute ma vie, j'ai aimé parler. La pipelette qu'on m'appelait, et ça me flattait. Parler, c'est vivre ! Parler, c'est exister !  Parler, c'est faire du bruit pour oublier la souffrance !

J'ai de plus en plus de mal à respirer...tiens, je vais enregistrer Radio classique... c'est bien la technologie... il restera quelque chose de moi...J'appelle pas les secours. J'veux mourir, en finir une bonne fois pour toute. Et puis, on me poserait trop de questions et j'ai jamais aimé ça. J'ai plus qu'à patienter... Bientôt, elle me délivrera... Encore quelques minutes et elle viendra. Elle me l'a promis. Dans mes rêves les plus fous, je l'ai priée de venir me chercher. Je sais qu'elle viendra...

Encore un dernier effort... j'appuie ma main ensanglantée sur la touche vidéo. J'ai mal à la poitrine...C'est beau de voir un coucher de soleil. Il rougit l'horizon... Les nuages se défilent... Le feu passe au rouge...Un homme me regarde avec insistance.

J'entends la sirène des pompiers... Quelqu'un tape à la vitre. J'arrive plus à ouvrir les yeux, mes paupières sont trop lourdes. Ils me mettent le masque à oxygène. Ils me transportent dans le camion. Je les entends discuter mais j'peux pas ouvrir la bouche... J'ai plus de force, j'peux pas me défendre. J'en veux pas de ce putain de masque ! Laissez-moi mourir tranquille ! J'ai le droit de mourir en paix !

Ma mère avait raison : je fais jamais rien comme il faut. Toujours tout de travers.

Régine Garcia


 

Commenter cet article

Régine 03/06/2008 07:16

Pour ceux qui n'auraient pas visionné la vidéo, c'est dommage ! Pour débrider l'imagination, il n'y a rien de mieux que cette vidéo. N'est-ce pas Dominique ?

Dominique Hasselmann 02/06/2008 23:21

Essayez de télécharger Quicktime ou Real Player, on vous le dit amicalement !

Khassiopee 02/06/2008 22:16

Pas de vidéo pour Mrs K mais le texte est tellement fort que j'ai pu faire sans.

M agali 02/06/2008 23:57


Oui, mais c'est dommage que nous, nous devions faire sans le texte qu'aurait pu nous écrire Mrs K.!


EmmaBovary 02/06/2008 13:23

Comment dire? Ben... Je vais me répéter par rapport à mon commentaire sur le forum Maux d'auteur mais tant pis!Un texte court, efficace, qui dit juste ce qu'il faut. Et c'est bien vu par rapport à la vidéo. Bravo Régine!

M agali 02/06/2008 13:37


Bis repetita semper deis placent, Emma!
Il n'y a pas de honte!


Dominique Hasselmann 02/06/2008 11:25

ll est vraiment extra, ce texte de Régine Garcia... il donne un peu le
bourdon, mais il est si bien ancré dans l'atmosphère du film (un grand mot !),
on sent l'enfermement et le désir d'en terminer.Et ça finit mal, donc
c'est bien !La mère de l'auteur devrait être contente.