Jean-Pierre Planque et l'astronome du Vatican

Publié le par magali duru




Mon frère l'extraterrestre...


Saint François d'Assise parlait avec tendresse de « notre sœur l'eau » et de « notre frère le loup »...
Jean-Pierre Planque, dont nous savons l'attachement à toutes les formes de vie (y compris et peut-être surtout à celles des galaxies encore inexplorées) vient de trouver sur le Net une déclaration... de l'astronome en chef du Vatican (si, si, ça existe !!!).


CITE DU VATICAN - « Extraterrestre, mon frère »...


« Croire qu'il existe peut-être une vie extraterrestre quelque part dans l'univers n'est pas contradictoire avec la croyance en Dieu », a estimé mardi l'astronome en chef du Vatican.

Vu la taille de l'univers, il pourrait y avoir d'autres formes de vie que sur la Terre, voire des formes de vie intelligentes, estime José Gabriel Funes, jésuite et directeur de l'Observatoire du Vatican dans un entretien au journal du Saint-Siège, « L'Osservatore Romano », intitulé L'extraterrestre est mon frère.

« Tout comme il y a une multitude de créatures sur Terre, il pourrait y avoir d'autres êtres, même des êtres intelligents, crées par Dieu. Cela ne contredit pas notre foi, car nous ne pouvons pas poser de limites à la liberté créatrice de Dieu », dit-il.

« Tout comme nous considérons les créatures terrestres comme des 'frères' ou 'sœurs', pourquoi ne parlerions-nous pas d'un 'frère extraterrestre' ? Il ferait quand même partie de la création", ajoute le religieux dans cet entretien qui porte sur les relations entre la religion et la science, ou encore les aspects théologiques d'une éventuelle existence extraterrestre. »

Et Funes de se dire en tout cas que ces extraterrestres n'auraient pas reçu Jésus, car son incarnation était un événement unique qui ne peut être répété. Mais je suis sûr qu'eux aussi, d'une certaine manière, auraient la possibilité de bénéficier de la miséricorde divine.

Il a en outre estimé que la théorie du Big Bang était la plus "raisonnable" des explications sur la création de l'univers. Et pourtant : je continue de croire que Dieu est le créateur de l'univers et que nous ne sommes pas le résultat du hasard. Et d'exhorter l'Eglise et la communauté scientifique à oublier les divisions issues du temps de Galilée, jugé pour hérésie pour avoir expliqué que la Terre tournait autour du soleil, alors que l'enseignement de l'Eglise mettait à l'époque la Terre au centre de l'univers.


Et Jean-Pierre de fulminer :

« Franchement, qu'en avons nous à faire d'apprendre que le Vatican commence à s'ouvrir à l'ébauche du frémissement de l'idée que la vie (ou plutôt l'intelligence !) puisse exister ailleurs dans l'univers... Il serait temps ! Il est trop tard depuis des siècles...

Nous avons d'autres repères, d'autres sources.

C'est stupéfiant, tout comme est pour moi stupéfiante l'idée que l'on puisse même jouer avec l'idée que l'âme (le Soi jungien) pourrait animer un jour des androïdes ou des super-IA (ça, c'est pour certains auteurs de SF !)

Quelle ringardise !

La religion n'a pas plus à voir avec la science qu'avec la SF et j'espère que l'esprit laïque qui souffle sur notre littérature depuis le « Micromégas » de Voltaire nous fera considérer les propos de " l'astronome en chef " comme de la fantasy décalée... »


Votre JPP

_________________________________________________________________________________________________


L'Observatoire du Vatican, fondé en 1891 et basé à Castel Gandolfo, résidence d'été du pape, a été le fer de lance des efforts visant à réconcilier science et religion, ses chercheurs étant extrêmement bien considérés par la communauté scientifique.

Publié dans Carpe diem

Commenter cet article

Marie-Catherine 16/05/2008 08:14

L'anthropocentrisme a quelque chose d'absolument fascinant. Tout comme le "culturocentrisme".Et pas franchement sûre qu'il soit possible de s'en affranchir.En ce qui me concerne, c'est à JPP que je fais la bise mais j'essaie de garder à l'esprit que c'est juste histoire de hasard/destin social et personnel.