Jean-Pierre Planque: Konrad et le grille-pain magique

Publié le par magali duru

(à lire sur le site de Jean-Pierre Planque, la nouvelle Konrad et Karina. En voici un extrait... Attention, avec Jean-Pierre, on n'est déjà pas très sûr de la réalité où on se trouve au début d'une histoire, mais pour celle dans laquelle on va atterrir, c'est le flou total.)

 

 


 

L'écrivain Philip K. Dick parle, je crois, d'une expérience quasi mystique. ( Il suivait, à l'époque, des soins dentaires et son médecin lui avait inoculé une sale substance dans les gencives.) Il fut surpris, dans sa salle de bains, que sa main cherche à gauche un interrupteur qu'il savait depuis des années se trouver à droite.

J'ai moi aussi vécu ce genre de chose : pensant enfoncer le bouton bleu de la cafetière pour visionner sur l'écran ce que Karina avait rêvé pour nous durant la nuit, ma main a pressé la touche verte du grille-pain qu'elle avait installé. Je me suis retrouvé avec elle sur Wöos, un monde tout bleu empli de kangourous tout aussi bleus et qui semblaient vouloir nous amuser... J'ai tout de suite pensé à l'ancien Disneyland. Vous savez, ce ridicule parc d'attractions pour enfants et parents demeurés du second millénaire et qui a fait faillite ? Que se passe-t-il quand la Confédération est capable d'inverser l'ordre des touches de votre clavier à votre insu ? Quand votre cerveau gauche se met à commander votre cerveau droit ? Quand vous pensez pouvoir faire couler un café et qu'une tranche de pain grillé vous arrache l'oreille ? Pouvez-vous m'expliquer ?


( JPP - Extrait de la nouvelle « Konrad et Karina » )

Commenter cet article

Mika.L 03/05/2008 20:23

Voilà une photo qui fait plaisir.Balancer le progrés par la fenêtre, et descendre parler aux oiseaux.Et faire face, dans les vrais bruits de la vie, à ceux qu'on aime...

amatou 01/05/2008 10:13

Cher auteur de grille-pain indépendant !Surprise aussi quelquefois par les cerveaux de mes contemporains, je mène enquête sur la question et dès que j'aurai  compris de quelle bizarrerie nous sommes les proies, je vous en ferai part (livre spécial cerveau, révolutionnaire parait-il, que j'attends dans 10 jours!)