Préparer son bac : l'exercice d'invention. La réécriture, la Fable.

Publié le par magali duru

 

Préparer son bac : l'exercice d'invention. La réécriture, la Fable.

 

Supposons que la foudre vienne de tomber sur la salle 117, faisant péter tous les plombs, et surtout ceux de la Mère Machintruc, 132 ans (peut-être 100 de moins d'ailleurs, mais à voir la tête qu'elle a ton estimation est subjectivement juste) et, pour son calvaire tri-hebdomadaire et le tien, prof de français de la 1° S14.

La voici, total hystérique, yeux exorbités, criant pour couvrir le vacarme, en train de réclamer qu'on ouvre les cahiers de textes et qu'on note, pour dans 15 jours, le sujet d'exercice d'écriture suivant :

« Ecrivez, à la manière de La Fontaine, une fable où vous mettrez en scène des personnages contemporains. »

Douche froide. La vie n'est pas toujours une soirée de bienvenue chez les ch'tis.

Que faire ?


Méthode A :

attendre 14 jours trois quarts.

Passer deux heures à demander par MSN et SMS à tous tes potes c'ky zont mis dans la dissert'.

Tout mixer.

Se relire et pleurer en voyant le résultat.

Se coucher vers 3h du mat' après avoir revu 3 épisodes de 24 heures chrono et 2 de Six feet under, régresser est un besoin vital.

Se réveiller en sursaut à 4h pris d'une subite inspiration, descendre à tâtons l'escalier, se beugner dans la petite fable table du salon, allumer l'ordinateur, surfer sur Internet, imprimer La Fille de La Fontaine, héhé, personne n'a jamais entendu parler de cette fable, la recopier à la main en corrigeant l'orthographe, (c'est bien connu, ce type n'a jamais maîtrisé l'utilisation du participe passé, pourquoi il met des -e et des -s partout, -er suffit bien).

Se lever en retard, le crâne en bouillie. Oublier la copie à la maison en partant au bahut.

Appeler Maman pour lui demander de vous apporter la copie à la récré.

Appeler les pompiers, Maman qui a lu le début de la copie semble en proie à une crise cardiaque.

Ne pas arriver à joindre les pompiers.

Rire d'un copain qui prétend que les pompiers, c'est le 18, pas le 911. Il regarde trop de téléfilms, çui-là !

Ecouter patiemment l'infirmière qui t'éponge le nez à l'eau oxygénée t'expliquer que le copain est une brute, mais qu'il a raison en matière de numéros d'urgence.


Morale de l'histoire :

Tu as passé l'heure de maths à l'infirmerie, c'est toujours ça de pris, mais ta rem est en soins intensifs et tu te tapes une tôle en français.

Match nul.



Méthode B, la moins usitée :

Jour moins 14 :

Se demander si La Fontaine a écrit d'autres fables que La Cigale et la Fourmi.

Interroger Wikipedia qui a l'air affirmatif sur ce point.

Jour moins 13

Mener une recherche sherlockholmienne pour retrouver le bouquin de français sous le lit. Feuilleter un quart d'heure, venir au bout du sommaire, découvrir qu'il y a aussi en magasin un Corbeau et un Renard.

Lire Le Corbeau et le Renard.

S'obliger à lire aussi les petits caractères en bas de page et se réjouir de découvrir qu'il s'agit de notes explicatives. Les retraduire en français courant. Quand on comprend que « ramage » veut dire « supertchatche » tout de suite l'histoire est plus claire. Réaliser dans la foulée que Phoenix était un nom d'oiseau branché avant d'être un nom de groupe (branché aussi).

Jour moins 12

Lire aussi une histoire de Grenouille explosive. Puis une autre sur la mort de la femme du Lion. Sursauter en lisant femme. Bizarre de parler de meuf pour un zanimo ?

Fantasmer, on ne sait pourquoi, sur Carla dans son cercueil, Nico faisant raccompagner à la frontière tous ceux qui ne pourront pas présenter leurs mouchoirs en papier trempés de larmes naturelles et contenant leur marquage ADN.

Commencer à comprendre qu'il y a un truc, là-dessous, à creuser.

Jour moins 11

Passer à la Belette, aux Souris, à l'Ane et au Roseau.

Jour moins 8

A la 15° fable lue, se dire que finalement ce La Fontaine était un type plutôt cool dans le style « nature et découverte », ça grouille d'animaux chez lui, on se croirait dans un polar de Dessaint.

Que le papier n'était pas cher à l'époque, il allait à la ligne tout le temps. Une phrase courte, deux longues, pas bête, il variait.

Qu'il avait l'air d'aimer se payer la tête de pas mal de gens.

Penser aux guignols de l'info.

Remarquer aussi que c'était un vrai petit Schtroumpf à lunettes qui adorait donner des conseils à la fin, juste après l'histoire de zanimos.


Jour moins 7 :

Choisir un animal au hasard.

Pif pof, tiens, la gazelle.

Imaginer une gazelle en train de marcher, de courir. Laisser cheminer l'idée de Gazelle.

Réaliser que c'est aussi une sorte de shoes que mettait ta mère quand tu étais petit.

Réaliser que c'est aussi un mot pour parler d'une fille.

Laisser mijoter.


Jour moins 6 :

Reprendre l'idée de gazelle qui court. Réaliser qu'on la voit de dos, parce que ça court toujours vite une gazelle. Penser à une fille qui court vue de dos, Vanessa, Eliza, Mathilda, Naïma.

Surtout Naïma.

Non pas Naïma, si tu la regardes, son frère y t'bute.

Se faire le film quand même.

Naïma qui court vue de dos au cours de gym dans son petit short rose fluo, ses longues jambes bronzées, wouah.

Toi qui la mates.

Le frère. Aïe.

Les potes du frère, merde.

Le prof de gym. Le baraqué, celui qui a de l'autorité, pas le petit mou. Ouf.


Jour moins 5 :

Crayon et papier brouillon.

Démarrer hardiment :

Une gazelle courait.

 

Se dire avec jubilation qu'on a rempli le contrat : un zanimo, une phrase courte, aller à la ligne.

Se la refaire :

Un blaireau la matait.

Zut! C'est un poil plus court, cette phrase-là.  Corriger:

Un blaireau la regardait.

Tenter hardiment d'ajouter une phrase plus longue, comme La Fonfon, pour varier :

Une gazelle courait.

Un blaireau la regardait :

Putain Dieu que son short fluo lui moulait bien les fesses !

Jours moins 4,3, 4 et 1 :

Répéter l'opération pendant 20 vers.


Morale de l'histoire :

Au jour plus 15, choper un 14 ! Trop classe.

 

La Frop de Séfran


NDLR:

Il existe même et là, je suis sérieuse,  au menu de La Fontaine, une fable  Corbeau, Gazelle, Tortue, Rat ...

Publié dans Préparer son bac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Franck 01/05/2008 23:06

Bravo! J'adore. Tu t'en doutes...

yueyin 30/04/2008 11:33

Excellent mode d'emploi, je vais le passer à mes filels(certes elle ne passent pas leur bac mais ça peut toujours servir pour inmpressionner la euh forp de séfran (c'est dur d'écrire à lenvers enfait):-)) même le petit dernier serait surement sensible à l'idée de mettre son amoureuse en vers (quoi j'ai dit une bêtise ???)

M agali 30/04/2008 18:08


Et même envers et contre tout?


Ernest J. Brooms 29/04/2008 17:15

La Fontaine avait, en effet, écrit une fable sur la gazelle !"La gazelle, le rat, le corbeau, la tortue,Vivaient ensemble unis: douce société.Le choix d'une demeure aux humains inconnueAssurait leur félicité.Mais quoi! l'homme découvre enfin toutes retraites.Soyez au milieu des déserts,Au fond des eaux, au haut des airs,Vous n'éviterez point ses embûches secrètes."L'élève n'a plus qu'à transcrire dans son langage :la gazèle, le ra, le corbot, la tortu, viv ensemble uni : douce sociét. Le choix d'une2meure o zum1 inconnu, asuré leur féli6t. Mes coi ! l'om dcouvre enf1 toute retraite. Soyez o milieu d dsert, o fond d o, o o d r, vous n'éviterez pw1 c embûche secrète. Et voilà, 20/20 en copier/coller !

M agali 29/04/2008 17:51


Merci Ernest de ce superbe (et désopilant) exemple de réécriture SMS, parfait pour passer le tust aux copains en contrôle.
Avec les nouvelles options de téléchargement sur portable, la chose sera encore plus simple.


Françoise 29/04/2008 16:21

Tiens, dans la méthode A, je viens de trouver une coquille : Tu as écrit "se beugner dans la petite able du salon".En fait, il fallait écrire : "se beugner dans la petite fable du salon".4C7. Ben non, 4, c'est 4 ! Faut tout leur dire...

M agali 29/04/2008 16:45


Merci de tes suggestions, Françoise, comme tu peux le constater, je les ai retenues, en même temps que je donnais les liens vers les fables que je n'avais pas eu le temps de mettre.


çoisefran 29/04/2008 16:17

Ahiii ! Comme elle assure, la forp de séfran, sur le Web ! MDR, pourquoi qu'elle explique pas comme ça, la mère Machintruc ? J'ai tout pigé, c'est trop d'la balle, la fontaine, j'le kiffe, j'le sniffe, j'vois des gazelles partout ! LOL ! Euh ! Et pour avoir le portable de Naïma, t'as pas un tuyau ?AZA ! Putain (Dieu ? Les putains, ça existe, mais Dieu !) J'ai trop d'la chance. J'ai pioché AZA ! En verlan, ça fait AZA ! Top mortel !

La Forp de Séfran 29/04/2008 16:29


Aza santé, Françoise, mais n'abuse pas quand même des bonnes choses, laisse un peu de moquette à fumer aux autres...