Ma tournée des blogs: Xavier Garnerin, ses petits cailloux et son karesansui

Publié le par magali duru



Xavier Garnerin a un site et depuis peu, un nouveau blog.
Enfin un blog-site, car vous ne pourrez pas y déposer de commentaires.

Mais le terme exact, c'est karesansui.


Le karesansui, malgré ce qu'évoque le mot, ou la forme rectangle de celui présenté ci-dessus et son gravier impeccable, n'est pas un polygone à quatre côtés égaux dénué de résidus de combustion du charbon.

C'est l'un des cinq types de jardins japonais.
Ratissé tous les matins, presque complètement minéral, semé de pierres soigneusement choisies et disposées suivant des règles millénaires en nombre impair, le le karesansui est le jardin zen par excellence.
On n'y pénètre pas, on le contemple seulement.
Voué à la méditation, zone intermédiaire entre l'intérieur et l'extérieur, le sacré et le profane, la spiritualité et la matérialité, il est le lieu où se recentrer.

Xavier Garnerin a disposé ses petits cailloux sur son premier site. Il a souvent confié ses textes au blog Mot compte double.
Il mûrit à présent sur son blog jour après jour, extrait après extrait, une réflexion sur l'écriture, qui pour être minimaliste, résolument contemporaine, n'en est pas moins passionnante, décapante et la plupart du temps, ses lecteurs habituels s'en doutent, absolument hilarante.

Voici ce qu'il en dit:
 "
En fait, le principe, c'est d'extirper des bouts de ce que j'ai déjà fait et de leur donner à chaque fois un titre.

Histoire qu'on comprenne mieux (?).

Sinon, les titres des publications, et surtout des non-publications, sont en bas des textes.

Soit : Paperasses, Pages, Fascicules, Livres, Vanille-Fraise et Temps de chiotte,vie de merde, pays de cons.

Je travaille en ce moment sur : En fait non.

Ou peut-être En fait, non.

J'ai pas encore vraiment décidé."


Car le talent de Xavier, par ailleurs rédacteur et correcteur, est de savoir conjuguer tous les extrêmes....
Et il sait reconnaître une bonne idée.
Allez donc voir la video du billet daté du 2 avril si vous ne me croyez pas...

Publié dans Carpe diem

Commenter cet article

joël 21/04/2008 12:54

C'est vrai qu'il est difficile de vraiment participer à tous ces blogs passionnants qui éclosent comme jonquilles au printemps. J'y pense, il n'y a pas de différence entre un corbeau. C'est la même chose, il a les pattes de la même longueur, surtout la gauche.

franck 18/04/2008 23:18

Puisqu'il faut toujours une exception, je veux bien être cette exception-là: je n'ai pas de blog.J'entends déjà la rumeur de tous les lecteurs-écrivains-blogueurs: Ouh, le has been, il a pas de blog! Ouh, le ringard, il a pas de blog! Ouh le blaireau, il a pas de blog! Ouh, le... c'est bon, ils ont compris.Bienvenue dans la blogosphère Xavier.

Xavier Garnerin 18/04/2008 20:21

Merci Magali pour ces lignes, et pour avoir compris ce que je voulais
faire, un karesansui, donc, avec son côté épuré, régulier, rituel. Même si, le
code HTML étant plus opiniâtre à passer que le râteau gracile, j’ai encore des
petits problèmes à régler mes bordures gauches qui ne sont pas régulières, si,
si, et autres minuscules détails qui mènent tout droit à la plus profonde concentration
comme au plus profond désespoir.
Par ailleurs je voudrais juste signaler que, comme tout le
monde, chaque matin je lis le blog de Françoise Guérin, nouvellement le blog de
Magali Duru, plus nouvellement encore celui de Georges Flipo, sans parler de
celui de Chevillard, plus Assouline parfois, et Langue Piquante, etc., et qu’on
voit bien dans ce système où tout ceci risque de nous mener, dont l’expression
mathématique serait : si limite de l’ensemble Blog tend vers l’infini et
que limite de l’ensemble Lecteurs reste avec raison paisiblement stationnaire,
limite de l’ensemble Nombre de lecteurs par blog tend vers 1.
C’est donc en parfaite logique que je me bricole préventivement
ce truc avant tout pour moi, assez courtoisement que je propose de ne pas
répondre (quitte à passer pour un qui se la pète), assez subtilement (tant qu’on
y est...) que je me dis que l’intérêt principal de la chose est de se fabriquer
un nouveau regard sur ses propres écrits (mon dieu, là, c’est bon, c’est
pathologique (mais imagine-t-on un gastronome qui ne cuisinerait pas (oui, bon,
alors, mauvais exemple))), assez traîtreusement que j’encourage donc vivement tous
ceux que l’écriture intéresse de se faire un blog, d’abord, et le reste inch’allah.
Sinon, dernier point, En fait non est un projet, j’en ai d’autres,
dont une Méthode Assimil littéraire, avec les exercices.
Repeat after me : 1- Quelle est la différence entre un
corbeau ? 2- Pour ne pas voir Herr Schmidt qui lit de la poésie sous la
douche, il faut un rideau avec des poussins. 3- La petite fille a caché une
bombe dans la pâtisserie. 4- Avez-vous de la confiture pour mes tartines ?
5- Cette méthode a été écrite par al-Kaida. 6- Il dit qu’elle lui a dit qu’on
lui a dit qu’ils disaient il ne se souvient plus quoi. 7- Nous allons tous mourir.
8- Belote et rebelote et dix de der.
 
Etc.
i.

M agali 22/04/2008 22:56


Merci Xavier pour cette première leçon.
J'ai toujours été très forte en première lecçon Assimil.
C'est après My tailor is rich que tout se gâte. Mais qui se rappelle la phrase suivante?