le salon du livre de Balma: le bouche-à-oreille de Laetitia Rapin, de quoi susciter les Mots Scion.

Publié le par magali duru

L'une des plus jolies,des plus drôles, des plus émouvantes rencontres que l'on pouvait faire au Salon de Balma, c'était  celle de Laetitia Rapin.

J'ai failli la rater tellement on la voyait arriver de loin.

D'abord les trois chapeaux empilés.                                   

                                                                                   Ensuite le mirliton



















Interrogée sur la raison d'une prolongation du Carnaval après Pâques, Laetitia a fini par nous avouer en rougissant qu'elle ne faisait de la publicité pour aucun cirque, qu'elle était lectrice et magicienne d'Emotion.

Et elle nous a expliqué:
Pour prendre un bain d'Emotion, il suffisait de placer son oreille au bout du mirliton, comme ça (si on avait un micro, on pouvait s'en servir aussi, là c'est le cas)



Elle se poste à l'autre bout, sort un petit carnet.

Pour vous qui écoutez, le brouhaha des conversations alentour s'estompe.
Et vous n'entendez plus, fascinée, que la voix de Laetitia qui vous dit, pour vous, rien que pour vous:


On quittera toujours la mer à reculons

C'est toujours le même regret

C'est la même lenteur debout

Qui nous déchire d'avec le pays

Chaque adieu vous retourne infiniment

Chaque pas qu'on pose hors de l'eau

Veut creuser jusqu'à l'eau encore.



Alors, vous êtes sciée*.

Comment elle sait ça, Laetitia?

Que vous êtes née au bord de mer et que toujours, toujours, après l'avoir retrouvée, vous la quittez à reculons? Avec le même regret?

Que c'est toujours la même lenteur debout qui vous déchire d'avec le pays?

Que ce poème de Ludovic Janvier allait vous toucher en plein coeur?


Alors Laetitia a un petit sourire énigmatique et modeste. Elle se trompe rarement, paraît-il. Et on le croit volontiers, à voir cette petite fille boire ses paroles, les yeux fermés, ce monsieur très incrédule qui repart tout chancelant, tout tourneboulé et qui donne comme explication que non, non, ce n'est pas le poème, voyons,quelle idée,  non,

c'est  juste " la qui lui a chatouillé l"oreille".



* Voilà pourquoi sans doute, l'Emotion, Laetitia Rapin l'écrit "Les Mots Scion"? Alors si vous cherchez une lectrice pour animer une bibliothèque, une manifestation, pour intervenir en maternelle, en maison de retraite, ou simplement pour vous chatouiller l'oreille de la plume de son mirliton, n'hésitez pas à vous adresser


Publié dans Evènements

Commenter cet article

Fantômette 09/04/2008 15:03

Cette idée est jolie comme tout...

M agali 09/04/2008 16:32


Oui, l'idée, la lectrice, le déguisement, tout est joli. Mais les textes sont beaux....