Le salon du livre de Balma: les lectrices ont du talent.

Publié le par magali duru

Ah, les lecteurs!
Merci à Jacques qui cherchait des nouvellles "parce qu'il préfère ça".
Merci à Vincent et Jérémie, 14 et 17 ans, d'être le contre-exemple intégral des adolescents non-lecteurs.

Ceci étant, bon, euh... il faut l'avouer , le lecteur est majoritairement une lectrice.
Et là, alerte aux abris.
La lectrice lambda 2008 a des lettres. Donc tout un stock d'adjectifs à sa disposition.
Et beaucoup d'idées préconçues.
La nouvelle est courte. Trop courte.
Le polar est noir. Trop noir.
Le roman est historique. Trop historique.
La description fait littéraire. Trop littéraire.
Machin a du talent. Trop de talent.

Surtout, la lectrice est équipée d'un sensiomètre à variation dernier cri.
Elle passe, se penche, fait la moue, tâte la couverture du livre comme elle tâte le melon en juillet, la poire en novembre, le kiwi en mai.
Enhardie par le regard complaisant de l'auteur, elle pose sa main à plat, caresse. Elle ferme les yeux, extatique, éprouve le contact, le doux, le lisse, la fraîcheur du papier glacé. Un fugitif frisson de plaisir la traverse, la secoue, elle sourit, béate comme dans ces publicités où des ménagères parlent aux ménagères en étendant leur lessive au vent.
Puis son visage, imperceptiblement, se contracte.
Une infime aspérité sans doute?
Elle secoue la main, dépitée, s'éloigne.

Croyez-moi, éditeurs, libraires, gens du livre, marketeurs, toutes mes statistiques personnelles le prouvent: dans un Salon, ce n'est ni le titre ni le genre ni l'esthétique de la couverture ni la notoriété de l'auteur qui vont faire la vente.
C'est la qualité de l'assouplissant utilisé pour rincer la jaquette.


Evidemment, je ne parlais ici que de la lectrice lambda.
Car il existe une catégorie olympique. C'est celle de la lectrice-amatrice-éclairée-semi-professionnelle-blogueuse.
Ah celle-là, elle n'est pas là pour leur faire des papouilles aux livres!
Elle sait ce qu'elle veut. Dans son cabas, il y a la liste de courses. Par ordre alphabétique, avec des petites étoiles Michelin.
Elle ne rigole pas, cette lectrice-là, quand elle écoute Min Tran Hui lui parler de La princesse et du pêcheur.




Cependant, il faut reconnaître que la lectrice olympique sourit sans complexes à l'objectif si on lui fait des guilis, ou si on la place à côté d'un auteur:




En version jeune fille en fleurs/bal de débutantes, un mimétisme inné la pousse même à ressembler, blondeur sur pull noir et sourire, à Florence Camus :





PS   Merci à
Flo (de Thétoietlis) et à Yueyin (de Lireouimaisquoi) d'être passées nous voir!
J'attends impatiemment leurs comptes-rendus suite à leurs cueillettes dans ce Salon.
Car venues avec des listes fermes et définitives ainsi que la louable intention de ne pas augmenter inconsidérément la hauteur de leurs PAL (qui oscillent dangereusement de chaque côté de leur lit en Twin Towers) elles ont quand même un peu craqué (pour le plus grand bonnheur des addicts de leur blog)....

Publié dans Evènements

Commenter cet article

Georges F. 10/04/2008 19:21

Ah, puisque nous parlons de questions de visiteurs, je te donne la plus belle que j'aie entendue. C'était pendant une séance de dédicaces à Valenciennes. Deux enfants, visiblement venus du bas du bas-Valenciennes, dis douze ans, mignons à prendre en photos. Ils m'observent longuement ne pas signer (oui, en librairie, un auteur normal passe son temps à ne pas signer).Ils finissent par approcher et me demandent, dans l'ordre :- Vous êtes écrivain, vraiment écrivain ?- Mais alors, vous écrivez des auto-biologies ?Ma réponse négative les déçoit beaucoup. Ils me donnent une seconde chance :- Mais au moins, vous écrivez dans La Voix du Nord ?A l'époque, ce n'était pas le cas : nouvelle négative.Je les vois préparer la question de la dernière chance :- Mais vous gagnez quand même beaucoup ?Ils sont repartis très tristes. Et moi donc !

M agali 10/04/2008 21:23


La vérité sort de la bouche des enfants, Georges!
Qu'attends-tu pour te lancer dans l'auto-biologie?


Khassiopee 09/04/2008 17:38

Heureusement que tu es là pour nous mettre au courant : Patricia n'en fiche plus une rame et Balma c'est tellement loin du Lot et Garonne pfff !

M agali 09/04/2008 19:23


Oui, bon, déguste, parce que c'est chronophage, un blog, et je ne pourrai pas toujours tenir le rythme.
Je me demande vraiment ce que vous attendez pour délocaliser, en Lot-et Garonne. C'est loin de tout, non?


yueyin 09/04/2008 16:09

des listes, des listes... c'est vite dit ! la blogueuse organisée oui sans doute, la brune ! Mais d'autres (moi par exemple) viennent avec la ferme résolution de tout regarder et de ne RIEN acheter pour cause de piles immensement hautes et dangeureusement branlantes de livres à lire tout autour du lit et elles repartent (enfin moi toujours) avec un tas de livres pas prévus (mais certains signés alors ;-))(j'aurais pu vous dire que samedi était un jour un peu spécial pour moi mais j'ai déjà eu du mal a vous dire mon pseudo alors :-D)

M agali 09/04/2008 16:30


Pas facile à prononcer ce pseudo, c'est clair! :-)
La solution, ce serait peut-être de pousser les piles contre le mur?


Fantômette 09/04/2008 15:06

# Solenn : faut se préparer, à la rentrée prochaine, tous les mercredis seront libérés !!Merci Magali pour la photo du T Shirt blanc !

M agali 09/04/2008 16:26


Tous les mercredis libérés et aucun parent dans la rue!
La France est maso.


Solenn C 09/04/2008 10:15

Merci Magali de nous faire rire et aussi d'avoir (cf dernière photo, arrière-plan) eu la gentillesse de me prendre pendant l'un de ces rares moments de bonheur où j'étais justement en train de papoter avec un lecteur (une lectrice ?). J'aurais détesté que tu me photographies en train de suçoter morosement mon crayon en pleurant de solitude... ou plus vraisemblablement une sucette en chocolat blanc à la bouche et un sourire stupide aux lèvres.Bon, je ne m'attarde pas parce qu'aujourd'hui... les boules... c'est mercredi libéré...

M agali 09/04/2008 12:31


Boules ou boulets, Solenn?

Au fait, la sucette en chocolat blanc venait de chez Castan.
(c'était ma page de pub, merci Castan, mes préférés, ce sont les chocolats noirs au thé vert)